oh des gâteaux

En bas il y a un makoviec, un délicieux roulé au pavot d’origine polonaise dont j’ai pris la recette ici (Edit: ah bah ça c’est un hasard, c’est la même dame dont j’ai adapté la recette du Carrot Cake, et ça provient pourtant d’un site totalement différent.). Petit bémol, je doublerais la prochaine fois la quantité de pâte car ce n’est pas assez roulé à mon goût. La pâte est une sorte de brioche levée et la farce est un mélange de pavot cuit et moulu, de raisins secs, d’orange confite, de noix et d’amandes moulues, beurre, oeuf et sucre. J’ai rajouté de la fleur d’oranger, de la cachaça et viré l’essence de vanille.
La quantité de farce me parait également trop importante mais j’ai congelé le rab pour réutiliser dans du fromage blanc ou dans des tagliatelles à la Stepien (où la farce est utilisée comme sauce pour les pâtes)

En haut il y a un gâteau au chocolat fait au pif, car certains collègues en ont marre des gâteaux “aux trucs bizarres, tu peux pas faire des gâteaux au chocolat comme tout le monde ?”. Pour un bon gâteau au chocolat bien fondant, il faut (à mon avis) tant pour tant de chocolat (Valrhona pris chez G.Detou) et de beurre, et une autre mesure d’un mélange sucre / farine à en gros deux tiers / un tiers. Pour le moelleux, on ne peut pas se tromper avec 2 oeufs et 2 jaunes.

Ca donne donc:
* 120g de chocolat fondu au bain marie
* 120g de beurre fondu
* 70g de sucre
* 50g de farine
* 4 jaunes
* 2 blancs montés en neige

On bat les jaunes avec le sucre, on incorpore le beurre et le chocolat (un peu refroidis), on rabat délicatement les blancs puis la farine tamisée et on enfourne à 180° une petite demi heure en vérifiant la cuisson avec la pointe d’un couteau à la fin.
Idéalement, le chocolat adore être relevé avec un peu d’essence d’amande, mais bon j’ai fait classique pour pas froisser les papilles :p

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *