Un dimanche comme les autres

Inspiré par cet article du NYT sur l’ouvrage pléthorique “Modernist Cuisine” de Nathan Myhrvold (et consorts).

Oui, un steak congelé saisi au chalumeau.

Beau résultat après de longues minutes de travail au corps.

Reste à enfourner enveloppé de papier alu à 100° pour un bonne grosse vingtaine de minutes.

Voilà la bête servie avec des tronçons de persil tubéreux passés à la friteuse.

C’était uniformément tendre, tiède et fondant, assez intéressant. Ca me change de mes aller-retour juste saisis et encore crus à coeur.

L’uniformité de la cuisson interne est vraiment sympa et la cuisson basse température rend la viande hyper fondante.

Mais que faire pendant les 20 minutes de cuisson au four ? Surtout qu’on à une friteuse frémissante qui patiente difficilement.

Et bien…des scottish eggs !

On enveloppe doucement des oeufs durs roulés dans la farine d’un mélange d’english mustard (Seriously Strong !) et de chair à saucisse. On passe la boulette dans un oeuf battu et on la met dans un bol rempli de chapelure auquel on imprime un mouvement de rotation calme mais ferme afin qu’elle se pane joliement sans qu’on la déforme avec nos gros doigts maladroits.

Reste plus qu’à plonger 2 minutes dans une friture a 180° et hop !

Pour le gratin de topinambours au foie gras, il faudra attendre que je le démoule avant d’avoir des photos.

Ah et bien la voilà !

Donc, ce petit gâteau de topinambours au foie gras est basé sur une recette du Larousse Gastro qui me fait de l’oeuil depuis un bout de temps. C’est une simplification hein parce que le foie gras frais et les brisures de truffes c’est un autre budget.

L’idée ici était de profiter de la saison pour faire un petit truc aux topinambours et vu qu’ils adorent se frotter à du foie gras allons-y.

L’avantage également de la saison est qu’après les fêtes on trouve plein de foie gras de cuisine (le pas bon au canard) en soldes et qu’un petit bloc à prix bas trouve toujours une place dans un congélateur pour servir de base à des sauces décadentes et autres amusements.

Donc pour cette recette 600g de topis et un blocs de..heu..je n’ai pas pesé mais j’ai utilise en gros 6cms sur 3 sur 4 de foie gras, ce qui ne vous aidera pas beaucoup. Mais bon, on en met tant qu’on veut hein.

Eplucher et mandoliner les toptop, à épaisseur de 2mm pendant qu’un bouillon de poule bouille dans une casserole. Plonger les tranches pendant 5 minutes, égoutter et réserver.

Dans un saladier jeter les rondelles de topi, une pincée de poivre long ou deux, des baies rouges concassées, un peu de sel fumé et rajouter un oeuf battu.

On secoue bien, puis on tapisse le moule avec les tranches.

Ensuite on monte le gâteau en s’arrêtant tous les deux ou trois étages pour placer des tranchinettes de foie gras.

Il reste à mettre le moule au four (préchauffé) à 180° au bain marie pendant 20 minutes.

Ensuite j’ai laissé reposer, j’ai démoulé et j’ai vaporisé du vinaigre balsamique rouge parfumé aux truffes (merci Cousine Noël) en alternant vaporisation et chalumeau. J’aurais aimé que ça donne un rendu plus glacé mais j’avais la flemme de faire des choses compliquées (oui).

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *