bento

Dans ce petit bento, on retrouve donc les dim sum à la Calabrese d’hier sur un lit de trèfle rouge.
Ils sont beaux ces dim sum, on dirait des abats mystérieux avec leurs veinules, la membranne translucide qui protège un nodule de chair marbrée.Des hypophyses de licorne ou des gésiers de pheonix.

Mais je divague, passons plutôt à l’omelette d’à coté qui fut faite avec deux petites morilles hachées menu, une pincée de poivre long, du sésame noir et du sésame blond.

Le reste de l’entrée étant des tranchettes de tofu au basilic.

Pour le plat, je sais c’est monotone, encore du saumon et du riz, on ne se refait pas.

On coupe un cm de gingembre et une gousse d’ail en petits cubes qu’on fait poêler à l’huile de sésame, on saisait le saumon et on rajoute un gros filet d’huile de sésame pour faire frire la psurface du saumon qui doit cloquer légérement et brunir ail et gingembre qui deviendront alors croquants.
Servi avec du boco-vap et du riz cuit avec de la bonite séchée puis arrosé d’un filet d’un putain de vinaigre de riz noir de chez Isse

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *